immobilier
Publié le 16 Juillet 2018 à 12h13 - 208 aff.

Ce qu’il faut savoir avant de revendre des parts de SCPI

Vous avez investi en SCPI et souhaitez revendre vos parts : sachez que leur liquidité n’est pas aussi fluide que celle des autres produits de la pierre papier (comme les OPCI ou organismes de placement collectif immobilier par exemple. Voici ce qu’il faut savoir avant de revendre vos parts de SCPI.

Passage obligé par le marché secondaire en fonction du type de la SCPI

Quel que soit le type de SCPI que vous souhaitez revendre, vos devez obligatoirement passer par le marché secondaire, c’est-à-dire le marché des SCPI d’occasion. C’est sur cette plateforme que la cession et la revente vont avoir lieu. Le procédé diffère selon que votre SCPI soit à capital fixe ou à capital variable. En fonction de ces critères, les opérations s’effectueront soit directement de particulier à particulier, soit en passant par la société de gestion.

La revente des SCPI à capital fixe

Les SCPI à capital fixe peuvent être revendues directement par l’investisseur sortant une fois qu’il aura trouvé son acheteur. C’est cette condition qui constitue un certain bémol quant à la détention des parts de SCPI par rapport à celles d’OPCI. Grâce à un certain pourcentage de liquidités, les OPCI permettent une sortie à tout moment. C’est la société de gestion d’OPCI qui rachète les parts de l’investisseur sortant.

En ce qui concerne les SCPI à capital fixe, c’est également l’investisseur sortant qui va fixer librement le prix à la revente. Selon le cas, il peut donc réaliser de la plus-value, ou à l’inverse, de la moins-value.

Rappelons que les SCPI à capital fixe diffèrent des SCPI à capital variable par la possibilité pour l’investisseur de connaître à l’avance le prix des parts sur le marché primaire. Ce dernier, aussi appelé marché de l’émission, est celui où l’achat de la part se fait directement par le biais de la société de gestion. Le prix d’acquisition de même que le prix de la revente sont connus à l’avance dans le cas des SCPI à capital variable.

La revente des SCPI à capital variable

La revente des SCPI à capital variable est prise en main par la société de gestion. En d’autres termes, l’investisseur sortant ne peut opérer des transactions de gré à gré comme dans le cas de la SCPI à capital fixe. Le marché secondaire est alors organisé par la société de gestion qui fixe les prix de la revente par rapport au cours de la SCPI sur le marché. Nous constatons qu’à la différence de la SCPI capital fixe, la SCPI à capital variable sera revendue selon les prix fixés par la société de gestion et non par l’investisseur.

Comme son nom l’indique, le capital de ce type de SCPI peut varier à tout moment, que ce soit à la hausse ou à la baisse. Les parts peuvent être acquises tout au long de l’année, sans que l’investisseur ait à attendre l’ouverture de la saison de l’émission comme dans le cas des SCPI à capital fixe. L’entrée et la sortie sont donc plus fluides en ce qui concerne les SCPI à capital variable. Ce sont d’ailleurs celles-ci qui circulent en grande majorité sur le marché, notamment sur celui de la famille des SCPI de rendement ainsi que des SCPI spécialisées.

Combien de temps détenir ses parts avant de les revendre ?

À la différence des autres produits d’investissement, la durée de conservation des parts de SCPI n’est soumise à aucune contrainte ; elle est illimitée. Toutefois, si le souscripteur a investi via un contrat d’assurance-vie, la durée de conservation est au minimum de huit ans.

Les publications similaires de "L'immobilier en France"

  1. 18 Sept. 2018Diagnostic amiante obligatoire avant travaux de rénovation énergétique ?65 aff.
  2. 11 Août 2017Protégez votre maison avec une alarme professionnelle492 aff.